Si aujourd’hui vous avez des douleurs d’épaules, cet article sera probablement différent de ce que vous avez lu jusque-là.
Il va vous donner les clés pour ne plus avoir mal à votre épaule et retrouver un équilibre (et une force profonde) qui durera bien au-delà de quelques jours.

Grâce à deux techniques spécifiques (que vous pouvez effectuer à domicile), et à une action plus profonde (que seule la minorité des gens mettent en place).

Et si vous êtes tombés sur cet article, très probablement:

  • Que vous ressentez une douleur dans la zone de l’épaule depuis quelques jours ou quelques semaines,
  • Que vous en avez assez d’espérer qu’elle disparaisse toute seule, et que vous êtes maintenant à la recherche de solution(s),
  • Que vous ressentez la douleur à l’avant de l’épaule, sur le côté ou au-dessus(qui peux descendre en direction du bras),
  • Peut être que cette douleur augmente lorsque vous levez le bras, que vous faites un geste particulier,
  • Peut-être même qu’elle vous rappelle à l’ordre dans les gestes du quotidien, ou vous empêche de pratiquer votre activité préférée,

Avant de vous délivrer ces 2 techniques, vous devez comprendre une chose primordiale:
Si vous avez mal à l’épaule aujourd’hui, c’est qu’il y a une raison.
L’important est toujours de comprendre pourquoi. Et quelle structure vous fait mal.

Parfois facile à identifier, la cause peut être plus subtile à détecter car elle est multiple.
Un déséquilibre dans l’épaule peut provoquer un frottement sur un muscle ou un tendon, qui engendre la douleur. 
Mais ce déséquilibre peut être provoqué par un problème au niveau du dos, ou du cou… La douleur d’épaule est donc une conséquence d’un problème plus lointain.

Et d’autres fois, votre douleur n’a pas d’autre origine qu’une simple chute ou un mouvement fait avec trop d’amplitude.

Chaque douleur est différente
Les schémas, les causes, les conséquences le sont aussi…
Pour une simple et bonne raison: chaque individu est différent.

Quoi qu’il en soit, si votre épaule vous fait mal au moment où vous lisez ces lignes, il faut trouver un moyen de calmer la douleur.


Voici 2 techniques applicables à toutes douleurs d’épaule:

1. La décoaptation:

Le principe derrière ce mot bizarre est de permettre à toutes les structures qui se trouvent autour de votre articulation de « respirer » et de s’étirer progressivement, en éloignant les deux surfaces osseuses de l’articulation.

Parmi les nombreux bénéfices, la décoaptation permet d’améliorer la mobilité, de vasculariser la zone articulaire, et par conséquence de diminuer le signal de la douleur. 
Cette technique permet aussi d’augmenter la production de synovie (liquide lubrifiant de l’articulation) pour une meilleure souplesse et fluidité.

Pour décoapter votre articulation, placer vos bras perpendiculairement à votre corps, et effectuez une poussée vers l’extérieur comme si vous souhaitiez les éloigner de votre corps.

Essayez aussi avec un élastique: dans la même position, prenez un élastique et fixez-le à une extrémité immobile. Tenez l’élastique dans la main et éloignez-vous du point de fixation en conservant le bras tendu sur le côté. 
Pensez à relâcher les muscles de l’épaule.


2. La décompression:

Il s’agit ici de décomprimer l’espace qui se trouve entre le haut de votre humérus et l‘acromion de l’omoplate. Pour les visuels, voici de quoi il s’agit:

La différence entre la décoaptation et la décompression réside dans le fait que le bras n’est pas dans le même axe lors de la traction. 
On cherche aussi à effectuer une traction, mais ici le bras reste placé le long du corps.

Les bénéfices sont complémentaires à la décoaptation: diminution des spasmesde certains muscles de l’articulation et micro-recentrage de l’articulationpour ne citer qu’eux.

Penchez légèrement votre corps vers l’avant, et saisissez un poids dans votre main (comme une bouteille d’eau).
Relâchez votre bras et effectuer des mouvements de balancier d’avant en arrière, gauche à droite, en rotation…

La décompression est réalisée grâce au relâchement de l’épaule et au poids que vous tenez dans la main.

Avant toute application de ces conseils : on vous recommande de faire preuve de prudence et de consulter votre thérapeute. Il pourra vous conseiller sur l’amplitude et la durée de l’exercice, ou s’il est préférable d’éviter ces mouvements dans le cas d’une blessure précise.


(Bonus) La « technique » idéale : trouver l’origine profonde

Pour vous récompenser d’avoir lu jusqu’ici: voici la méthode ultime (et la plus importante).

C’est ici toute la différence entre une technique qui vous soulage ponctuellement à court/moyen terme, et la vraie méthode qui vous permettra de retrouver une épaule forte, en pleine santé.

Si vous voulez guérir complètement de votre douleur d’épaule, il faut trouver la vraie cause d’origine, remonter la piste de départ comme on suit les indices d’une enquête. 
Car votre épaule est très certainement la conséquence d’un déséquilibre plus lointain et ancien. 

Elle est la partie visible de l’iceberg

La partie immergée est peut-être votre posture, vos déséquilibres musculaires ou même une blessure ancienne qui aurait provoqué toute une compensation.
C’est en trouvant la source d’origine que vous résolvez l’enquête

Ce travail d’enquête, c’est mon objectif lors de mes consultations d’ostéopathie, pour vous offrir les meilleures solutions pour retrouver une épaule solide et sans douleurs.

Désormais, vous avez les clés.

N’attendez plus et prenez rendez-vous dès maintenant en vous rendant sur la page ci-dessous:




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *